Une poupée Unica

Alice nous demande :

“Je vous présente une jolie poupée des îles de 30 cm de haut, ma dernière trouvaille en date dans un vide-grenier du Midi de la France. Il n’y a aucune mention sur le corps. Je ne pense pas qu’elle porte une marque dans la nuque, mais je n’ai pas décollé la perruque. A ce jour, mes recherches pour l’identifier n’ont pas abouti. Auriez-vous une idée ?”

Jouets anciens vous répond :

Bonjour Alice, nous pensons qu’il s’agit d’une poupée de fabrication belge par Unica. Cette entreprise a été fondée à Courtray en 1923 par Jeanne Verhoye et Joseph Deckmyn. A l’origine, cette marque utilisait le carton bouilli peint pour les têtes et le tissu bourré pour les corps de ses modèles marqués du monogramme des créateurs “JVD”. Par la suite, Unica employa la composition pour ses modèles avec cheveux moulés ou perruques rapportées, puis le polystyrène “incassable” à partir des années 1950, avec la mention “Unica Belgium” moulée dans la nuque.

Unica connut un vif succès dans les années 1930, tant en Belgique qu’à l’export. Mais, après les dommages causés à son usine par les bombardements pendant la Seconde Guerre, l’entreprise peina à se relever et à soutenir la concurrence après le conflit. L’incendie des ateliers en 1971 donna le coup de grâce à cette marque aux réalisations attachantes.

Une poupée en polystyrène des années 1950.

Unica fabriqua tout une gamme de poupées en polystyrène de 1950 à 1970. Les poupées noires sont minoritaires dans le catalogue qui présentait des modèles de différentes tailles, généralement habillés en petites filles bien sages. La vôtre est plus exotique, “dansante”, souriante, aux yeux riboulants suiveurs, aux grands anneaux d’oreilles et collier de fleurs comme à Hawaï. Il lui manque vraisemblablement ses chaussures. Un modèle original pas très courant.

Le blason de la ville de Courtray en guise d’étiquette.